Pathfinder : le hall du roi lézard!

lezard

Suite a la mésaventure de Mélog et Bunker dans la salle de laiton en fusion. Helios est pas très content de la stupidité des ses deux compagnons!

On avance dans le corridor. l’endroit ne semble pas être comme les autres corridors. on dirait presque une percée de lave. Habituellement ce sont des beaux mur de laiton.. pas cette fois ci.. de lave refroidie et des roches montrent que cet endroit est vraiment différent.

Mélog a une soudaine envie de chier et va dans la pièce secrète pour limiter les dégâts dans son pagne. il disparait dans une violente odeur nauséabonde et ne reviendra pas pour un bout de temps

on avance un peu et on voit que le corridor au nord et presque fermé par un monticule de pierre volcanique. Bunker et Lalancette vont voir.

Il ne font pas cinq pied que des créatures lezarroïdes sortent de l’ombre et nous attaquent. Elles en renfort une baliste. Les méchants lézards attaquent sans merci Helios avec leurs balistes. tandis que les autres vomissent du métal en fusion sur le paladin (qui est presque immunisé) et le guerrier qui lui crame bien.

Boner a la chienne et pitche des flèches…quand il voit que bunker et Lalancette massacrent les méchants. il décide d’aller se battre!

Les six lézards se font massacrer et tout le monde est content!

On traverse le monticule de pierres de lave et on regarde au alentours. ca semble etre vraiment different du reste de la place. On trouve la chose etrange et on presse le pas dans cet endoit un peu etrange. puis presque immédiatement on se retrouve devant une grosse porte double.

On ouvre la porte sans se poser de question..

C’est une pièce immense et on est un peu pris au dépourvu par la grandeur de la pièce. mais notre émerveillement ne dure qu’un instant. il y a du monde!

ils crient tous a l’unisson “des Pequistes! et attaquent comme des libéraux ou des Caquistes en furies qui en bavent contre la séparation du Québec. Une haine infondé évidemment, car qui peut vraiment détester de posséder son propre pays.. sauf des royalistes qui sont sous le joug d’une botte tyrannique fédéraliste et ne perçoivent pas la réalité!

Ce sont encore des lezards de feu et ils sont accompagné d’une créature immonde.

Une hydre de feu avec une plus une plus une plus une plus une… plus que deux tete. (c’est lalancette qui compte).

C’est l’hyper bastonade!

Rapidement, Bunker et Lalancette se débarrassent le l’hydre et on commence a tapocher les lézards qui sont encore autours de nous.. mais un de ceux ci fait résonner un cors ..et des partout il en apparaît d’autres qui sortent de tous les trous. Comme des anciens maires magouilleurs ou encore pires des crosseurs venant du parti libéral (ie : ca veux dire pas mal).

Mais on est pas au bout de nos peine.. d’un grand brasier au nord de la pièce apparaît un gros monstre!

“Vous allez tous crever bande d’infidèles… vous n’avez pas contribué a la caisse du parti!!”

Il se met a nous jeter des sorts et ça met le feu au poudres. On se rend compte rapidement que le gros méchant ..est un pas fin et Lalancette et Bunker chargent. Ils vont se débarrasser de lui!

mais il est puissant et est entouré d’un bouclier de feu, Bunker se fait vraiment tapocher et brûler.. Helios ne peut pas guerir tout le monde en meme temps. mais fait une charge pour être près de nos deux guerrier laissant derrière Boner.

Dans une dernière tornades de destructions et de mort Bunker défonce une troupe de lézards mais s’écroule quand sa lame touche le gros pas fin. Le bouclier de feu était trop fort. Lalancette termine le combat (merci anneau de protection contre le feu) et puis charge les derniers homme lezards pendant que Helios ramène sur ses pied le guerrier half-orc.

Pendant que Lalancette se bat contre les lézard Bunker tente (difficilement) de sortir le méchant du brasier afin qu’il ne se régénère pas.. car le feu du brasier (et des hommes lézard ) le guérissait.

Il est vraiment mort..Lalancette termine les méchants qui restent et termine le combat. Le silence reprend contrôle de la pièce. C’est la victoire!

Melog arrive dans le cadre de porte…”J’ai manqué quelque chose?”

A suire

 

Leave a Reply