Alternity (épisode 2) –Nous sommes des pions.

lien : http://www.youtube.com/watch?v=psaM7kK5Toc

Tant de choses sont arrivées depuis près d’un an. Toutes renforçant mes conceptions pré faites, nous ne sommes que des pions dans un grand échiquier et nous n’en savons rien.

L’année dernière, a la même date on finissait le travail dans la station spatiale. C’est a dire on terminait le sale boulot que personne ne veux vraiment savoir.

La première vague d’intrus avait finalement été mise hors de combat mais il en restait encore d’autre. Mugatu était HS et on le porte dans les chiottes, un des rare endroit sécurise de la base.

Je récupère une des veste pare balle ainsi que des munitions. Les trois hommes sont biens morts.

Puis après une petite conversation on quitte vers la salle des machine, les communications semblent nous indiquer que nos traitres de comtech sont en plein travail la.

Comme toujours on arrive un peu trop tard et après une petite échange de coup de feu. Ils quittent les lieux, le groupe se sépare en trois, je reste pour regarder ce qu’ils on fait et les autres essaient de les prendre en tenailles. Rien ne fait. Mais, ils laissent derrières eux une petite surprise que John réussi a repérer, un piège avec une grenade.

Moi de mon coté, je vois que le tableau de contrôle est en mauvais état et que ca va prendre du temps pour être réparé. Je rejoins les autres.

On entend des bruits venant de l’écoutille, on laisse donc tomber une grenade étourdissante. Et on descend rapidement en bas. Le capitaine est inconscient. On le laisse la et on remonte l’échelle vers les communications ou on entend des coup de feu.

Le colonel est le premier et je le suis de près. Des qu’il se pointe la tete il se fait tirer dessus mais il esquive et fait une roulade pour enter (ce qu’on fait tous)
Dacarius se jette sur l’homme et essai de lui saisir son arme. Le colonel, prend son arme s’approche et le met hors d’état de nuire. Il faut faire vite, Terry est présentement bloquée dans la salle des communication et se fait tirer dessus.
Dacarius et John se jettent sur un des homme qui fait feu sur nous et le rouent de coup tandis que moi (Julius ) et le colonel commence a prêter main forte a Terry.

La vague commence a tourner en notre faveur quand tout a coup, deux hommes font feu dans notre dos.

John s’effondre sur le sol, laissant Dacarius se battre seul contre un sale traitre.

Je porte mon attention sur les deux nouveaux ennemis.  Rapidement Dacarius (aidé de Terry) et le colonel se débarrassent de leur ennemis et puis m’aident a vider le plancher des deux nouveaux.

Ils tombent rapidement sous le feu nourris de nos armes. Mais avant que nous ne puissions faire quoi que ce soit pour leur chef, la navette repart emportant avec elle, le dernier des traitres.

Je porte les premier soins a John, il s’en remettra.

Le capitaine lui aussi va mieux et nous remercie. Quelques menus travaux et la base en état et quelques jours plus tard. Nous envoyons le message vers la verge.

La délégation arrive pour l’ouverture des messages reçus et nous sommes tous félicité par le gratin du Concorde Galactique. Bon travail les gars, grands sourires, poignée de mains petits four et tous les grand mots habituels. Tous des salauds de premier ordre.

Et on attend avec impatience l’ouverture des premiers messages un moment historique attendu depuis près de 100 ans et ils arrivent 5000 en tout.

Puis, c’est l’ouverture, le premier message est un colonel qui commence a parler, mais rapidement il est coupé par un message de détresse, un message datant de 7 ans… Hammer fall est attaqué..

Consternation et murmures, il faut faire quelque choses rapidement!

Donc, un an plus tard, le choses bougent finalement, on va mettre en prison le colonel pour cruauté contre les prisonniers. Lui qui a sauvé (avec nous tout de même) toutes les communications hyperespace de la grande communauté spatiale.

Quand a nous, nous avons été gavé des belles recommandations qui ne nous ont même pas donné de fric et encore moins de gloire.

Mais le tout nous a mis un peu dans les bonne grâces et nous avons notre place dans la grande forteresse spatiale monitor qui est allé dans la verge voir un peu les choses et répandre les bonne parole du Concorde Galactique.

Évidemment nos postes n’allaient pas êtres des ambassadeurs bien lâches et confortables. Nous nous sommes retrouvé dans le shrike pour aller en éclaireurs voir ce qui se passe dans le système de hammer fall. Le Concorde Galactique nous a donné des points a aller vérifier et des que c’est fait de retourner avec les informations vitales. Facile et comme toujours, sans aucun danger c’est pour ca qu’ils envoient seulement un éclaireur et non la flotte.

Les choses se sont passé comme c’était prévu.  Notre entré fut remarquable car nous somme arrivé dans un champ d’astéroïdes ou notre nouveau pilote un certain kamikazoo a très bien fait. (Avec mon aide, celle de John et de Decarius).

Après ce petit incident, je suis parti me faire un café et relaxer en regardant les étoiles. L’appel de John m’indiquant que notre point de contrôle devrait  arriver bien assez tôt, un peu de tranquillité me ferait du bien.

J’avais tort, nous ne sommes pas des pions, nous sommes des grains de poussières cosmiques, balayés par les volontés des nations spatiales.

A suire!

3 Responses to “Alternity (episode 2) – Nous sommes des pions.”
  1. Mace says:

    Putin le pith, tu es une machine. Très bon résumé.

  2. Global says:

    Nous sommes des pions…….

  3. Aquilonien says:

    Un bon résumé Pithèque!

  4.  
Leave a Reply